Archive pour janvier 2011

PostHeaderIcon Le taux de conversion reste l’élément moteur d’évaluation de votre site web

J’ai été récemment appelé à l’aide par un ami qui s’était fait refaire son site e-commerce sous Presta Shop. Rien à dire sur ce choix, Presta Shop reste un des musts en matière de e-commerce pour les PME. Les awards de l’Open Source en Novembre dernier l’ont d’ailleurs élu à la première place.

J’ai tout de suite relevé que le développeur du site lui avait demandé de ne surtout pas remplir les blocs de textes courts !! ?
Résultat: en un mois et demi, une chute de 30% des visites, un taux de conversion catastrophique, de l’ordre de 1 pour 1000.

Plusieurs causes relevées ici expliquent ces chutes rapides :
pas de textes courts optimisés, donc aucune description dans Google sur les lignes présentées, d’où une forte chute du trafic. Le référencement SEO a quasi disparu de ce site.
Ma surprise : le créateur du site qui se prétend agence de marketing également a prétendu que Google, il n’y croyait pas, que les moteurs de recherche ne servaient à rien ! Il préférait inscrire le site de mon ami sur des places de marchés et des comparateurs de prix où il avait probablement des intérêts.

En 2011, il n’est pas raisonnable de vouloir ignorer les moteurs de recherche, quand on sait que près de 90% des gens qui souhaitent acheter un produit ou un service commencent par le chercher dans ces moteurs. Google étant présent à plus de 70 % sur ces recherches, c’est donc un non sens. De plus, cela implique qu’on ne veut pas obtenir un site avec un référencement de manière pérenne, et que ce site sera condamné, pour exister, à payer des sommes importantes tous les mois à ces places de marchés. je désapprouve totalement cette option !

Cette constatation nous a donc amené à procéder en premier lieu à une optimisation des produits.
Nous allons certainement remonter très vite dans les charts des moteurs et obtenir de nouveau plus de 50 000 visites par mois (on est sur un micro marché et ce chiffre me semble tout à fait correct !)

Mais cela ne suffit pas.
Il reste le taux de conversion :
En effet, à quoi sert de recevoir plus de 50 000 visiteurs par mois, si pratiquement personne n’achète !
Sans demande d’action dans les pages et avec un caddy de vente mal placé, le taux de conversion est en forte baisse…

Deuxième mission : évaluer la concurrence, ses forces et ses faiblesses et en tirer les bonnes options.

Troisième mission : valoriser les produits dans leurs pages, et surtout ajouter une action à faire pour le visiteur : demander un devis, en savoir plus, commander maintenant, …

A ce jour, il semblerait que seulement 2% à peine des sites Internet soient optimisés pour les moteurs de recherche. Il reste donc un travail énorme à faire en ce sens, et pas seulement sur les sites e-commerce…